Vitamine D et calcium contre le risque de ménopause précoce

La vitamine D et le calcium provenant de l’alimentation, et non de suppléments, permettrait de diminuer le risque de ménopause précoce. L'explication passerait par les hormones présentes dans les produits laitiers. La ménopause précoce touche environ 1% des femmes. Il s'agit de l'arrêt des règles avant 40 ans. Un des moyens de retarder l'échéance serait de favoriser les aliments riches en vitamine D et calcium, selon une étude américaine récente. La diminution du risque serait de 17% pour celles qui prendraient le plus de vitamine D, et de 13% pour le calcium. L'effet le plus important était obtenu quand la vitamine D provenait des produits laitiers. Une des explications vient de la présence d'hormones stéroides dans le lait, comme la progesterone, qui peut modifier le fonctionnement des ovaires.