Pommes de terre frites : une mortalité augmentée.

La façon dont vos aliments sont cuits est aussi la clé de votre santé. Par exemple, les personnes qui mangent des pommes de terre frites deux fois par semaine ou plus, doublent leur risque de décès prématuré par rapport à ceux qui les évitent, comme l'a révélé une étude récente publiée dans l'American Journal of Clinical Nutrition. Les pommes de terre sont un aliment plutôt sain à la base, consommé en grandes quantités dans le monde entier. Leur mode de cuisson est très important. Les huiles de friture contiennent des graisses «trans» qui sont particulièrement mauvaises sur le plan cardiovasculaire. Par ailleurs, la cuisson des pommes de terre à haute temperature et leur brunissement provoque la production d'acrylamide, une substance cancérigène. Petit conseil : pour diminuer l'acrylamide, il faut éviter de garder les pommes de terre au refrigerateur car cela augmente la quantité d'acrylamide.

Manger des pommes de terre qui n'ont pas été frites n'était en revanche pas lié à un risque similaire de mortalité précoce, ont noté les chercheurs.