Vitamine K: les recommandations européennes.

L'EFSA (Agence Européenne pour la sécurité Alimentaire) vient de publier ses recommandations sur les apports nécessaires en vitamine K.
La vitamine K est une vitamine liposoluble (soluble dans les graisses) qui joue un rôle important dans la coagulation sanguine et la minéralisation des os. On la trouve naturellement dans certains aliments sous forme de phylloquinone (vitamine K1, qui provient des légumes verts) et de ménaquinones (vitamine K2, produite par fermentation intestinale de certains aliments comme le fromage ou le miso).
Une faible consommation de vitamine K est associée à une tendance au saignement en raison d'une activité réduite des fonctions de coagulation sanguine (d'ailleurs, la lettre K vient de l'allemand Koagulation).

Recommandations d’apports quotidiens: 
  • 10 µg pour les nourrissons âgés de 7 à 11 mois ;
  • 12 µg pour les enfants âgés de 1 à 3 ans ;
  • 20 µg pour les enfants âgés de 4 à 6 ans ;
  • 30 µg pour les enfants âgés de 7 à 10 ans ;
  • 45 µg pour les enfants de 11 à 14 ans ;
  • 65 µg pour adolescents âgés de 15 à 17 ans ;
  • 70 µg pour les adultes, y compris les femmes enceintes et allaitantes.
Sources alimentaires de vitamine K:
 
Vitamine K1 : légumes verts (épinards bouillis 500 µg par portion, choux frisé 500µg, brocolis 80-10µg, choux de Bruxelles 100µg, chou chinois, bettes, kiwi, haricots verts, laitue, asperges), algues. La cuisson ne détruit pas la vitamine K.
Vitamine K2 :  miso (pâte de soja fermentée qu'on trouve par exemple dans les soupes japonaises), foie, lait,  fromage, le yogourt, huiles de poisson.