Le thé vert diminue le risque de diabète chez les femmes japonaises consommant trop de riz

Le riz, comme tous les féculents (sucres lents), est intéressant sur le plan nutritionnel par sa lenteur d'absorption par l'intestin, mais il reste principalement constitué de sucres et sa charge glycémique est élevée (environ 70) . Une étude japonaise menée sur plus de 10 000 femmes, a constaté que la consommation de riz chez les femmes était directement associée au risque de diabète de type 2. Cependant, ils ont également constaté que la consommation de thé vert (au moins 7 tasses par jour), permettait de diminuer ce risque. Dans cette même étude, la consommation de café n'avait pas d'effet sur le risque de diabète.