les vitamines pourraient jouer un rôle plus important que prévu dans le déclin cérébral

Le rôle des folates (vitamine B9) et des vitamines B12 est très sous-estimé dans le ralentissement du déclin des fonctions cérébrales. Les vitamines B, seraient selon une étude scientifique, aussi efficaces dans ce domaine que les oméga 3, les polyphénols ou les acides gras polyinsaturés. Ces nutriments pourraient, mis ensemble, faire partie d'une stratégie de réduction du risque de déclin des fonctions cérébrales. L'acide folique (vitamine B9) est présent en grandes quantités dans les légumes à feuilles vertes (épinards, mâche), le fenouil, le broccoli, les endives, les carottes, les asperges et dans les abats. On trouve la vitamine B12 dans les abats, les fruits de mer, les poissons (thon, saumon, hareng, sardine, truite), la viande, les oeufs, les laitages. A noter que la vitamine B12 est sensible à la chaleur.