Malbouffe: comment intéresser les enfants?

Traduit et adapté d'un article du Washington Post: Vos enfants sont concernés, intéressés voire passionnés par ce qui concerne la nutrition? Ils pourraient peut-être bien faire la différence. La nutrition, ce n'est pas juste ce qu'on mange à table, c'est tout un tas de sujets passionnants: L'insécurité alimentaire, le gaspillage, la prévention des maladies, le travail des enfants...Ces sujets sont susceptibles d'intéresser les enfants, et leur aptitude à comprendre et partager l'information est une formidable source de progrès. Voici sept conseils qui pourraient les inciter à agir:
  1. Tout commence à l'école. C'est l'occasion d'échanger avec eux: Comment choisir un aliment sain. Qu'est-ce que le bio? Peut-on faire un potager à l'école? Comment poussent les plantes? Autant de questions que les adultes, en l’occurrence les enseignants et les parents peuvent suggérer. Les réponses sont souvent enthousiastes et pleines de projets.
  2. Regarder un film ou un documentaire. Il n'y a pas que les mangas et les super-héros. Les enfants peuvent comprendre les sujets concernant la "bouffe" quand c'est bien expliqué. Il y a par exemple sur les plateformes vidéos comme Youtube, des films courts (quelques minutes) fait par des youtubers (c'est comme ça qu'on appelle ceux qui publient régulièrement des vidéos) aguerris, qui savent quel est le ton qui va intéresser le public "jeune" (et peut être que vous, pauvre adulte, ne comprendrez pas tout, mais ça n'est pas grave...).
  3. Travailler en détail sur un sujet scientifique. La science concerne également la nutrition. Savez-vous par exemple comment l'ail permet de lutter efficacement contre les bactéries?
  4. Planter un potager: D'un simple pot à plusieurs mètres carrés, il n'y a pas besoin d'être un expert ou un riche propriétaire terrien pour faire pousser quelques graines, comprendre comment entretenir la croissance, et peut-être déguster "ce qu'on a fait pousser"!
  5. Manger en famille: C'est peut-être dans nos vies trépidantes, le seul moment où l'on peut partager, et pas seulement les tracas quotidiens, également ce qu'il y a dans les assiettes. Pourquoi c'est mieux de manger bio, pourquoi le fromage est cru, pourquoi la cuisson a été faite à la vapeur...j'aime...j'aime pas...
  6. Limiter le gaspillage, recycler, composter et regarder les "petits vers" travailler, pour ensuite s'en servir d'engrais pour le potager...
  7. Faire la cuisine avec les "experts" de la famille, et poser des questions qui ne doivent pas rester sans réponse! C'est une des meilleures façon de s'approprier ce qu'on mange (avec le potager).